Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > 8 mars, journée de la femme

8 mars, journée de la femme

Famille / Vie affective / Santé

vendredi 7 mars 2014, par Infor Jeunes Couvin

« Un billet sur la femme, une journée de la femme…et pourquoi pas une journée de l’homme ? Pourquoi toujours parler des femmes et en faire tant pour elles ? » Voici ce que certains pourraient dire ou penser aujourd’hui…

Que les choses soient claires, s’il n’y avait aucune différence de traitement entre les femmes et les hommes, nous n’aurions plus à écrire sur la femme et ses droits. Il n’y aurait jamais eu besoin de fêter une fois par an, à travers le monde, la journée des droits de la femme ni même la journée de lutte contre la violence faite aux femmes (25 novembre). Mais on ne peut le feindre : cette différence persiste encore et tant que cela durera, il faudra en parler ! C’est pour ça qu’existe la Journée Internationale des
Femmes, reconnue par l’ONU. Pour l’occasion, chaque année, le 8 mars, plusieurs
manifestations sont organisées dans plusieurs villes et pays du monde. Femmes à l’honneur, au centre du débat et des revendications, moments festifs, moments pour prendre soin d’elles, moments de réflexions et l’occasion de faire un bilan sur la situation des femmes…Avec comme objectif de toujours améliorer leur condition.

Un combat pour l’égalité, la justice, la paix et le développement. Le rôle des Nations Unies :
L’action menée par l’ONU en faveur de la femme se déploie en quatre orientations précises : la promotion de mesures juridiques, la mobilisation de l’opinion publique et de l’action internationale, la formation et la recherche, l’assistance directe aux groupes désavantagés. Aujourd’hui, pour l’ONU, « aucune solution durable aux problèmes sociaux, économiques et politiques les plus pressants de la société ne
peut être trouvée sans la pleine participation, et la pleine autonomisation, des femmes du monde entier. » C’est pourquoi l’ONU plaide, notamment, pour la création de Ministères spécifiques des Droits des Femmes dans le plus grand nombre possible de pays, comme c’est déjà le cas en France.

Pour illustrer ce nécessaire combat, sais-tu* :
qu’encore en 2013, en Arabie saoudite, aucune loi n’interdisait aux femmes de conduire mais l’administration saoudienne n’octroyait pas de permis aux femmes ? Au Yémen : les femmes ne peuvent pas quitter la maison sans autorisation.
Aux Maldives : les victimes de viol peuvent être poursuivies pour crimes.
En Iran : les femmes sont obligées d’avoir la permission de leur mari pour exercer une activité professionnelle.
En Afghanistan : les femmes ne peuvent pas mettre de chaussures à talons, se maquiller, avoir les chevilles découvertes ou éclater de rire en public.

Peut-être que, pour toi, en Belgique, par exemple, on est bien loin de ces interdictions mises en avant ?
Bien sûr, les femmes belges ont le droit de travailler, de conduire, de se mettre en valeur, de circuler en toute liberté et de porter plainte. Mais si certaines choses sont acquises, la mise en place concrète ou le respect de ces droits, la reconnaissance et la sécurité de la femme semblent encore bien trop souvent mis en péril.
Ainsi, à travail égal, les femmes perçoivent encore un salaire inférieur de 20 à 30% à celui des hommes. Pire, une femme belge sur 3 est victime de violences au cours de sa vie. La violence et le viol représentent pour les femmes entre 15 et 44 ans
un risque plus grand que le cancer ou les accidents de voiture. Dans notre pays, 100 femmes se font violer chaque jour.

Besoin d’infos, de contacts, de conseils ou d’aide ?
Voici une liste non-exhaustive d’associations que tu peux joindre facilement via leur site :
- Vie Féminine www.viefeminine.be
- Egalité des Chances www.egalite.cfwb.be
- Ecoute violences conjugales
www.ecouteviolencesconjugales.be
- Centre Féminin d’Education Permanente www.cfep.be
- Conseil des femmes francophones de Belgique www.cffb.be
- Femmes Prévoyantes Socialistes www.femmesprevoyantes.be

Quoi de prévu, ce 8 mars 2014 ?
Un évènement -surprise, entre autres, est prévu ce samedi 8 mars,afin de sensibiliser à la violence faite aux femmes, partout dans le monde. Le rendez-vous est fixé Place de la Monnaie, à Bruxelles, dès 10h, à l’initiative d’Oxfam et en collaboration avec le Nederlandstalige vrouwenraad, le Conseil des femmes francophones, 11.11.11, la Marche Mondiale des Femmes et l’Institut pour l’Egalité des Femmes et des Hommes. N’hésite pas à y assister !

Sources :
*D’après le récent rapport de la Banque mondiale sur l’égalité entre les sexes (publié fin 2013)
www.lalibre.be/actu/international/tour-du-monde-des-atteintes-aux-droits-des-femmes-
526fd7c735708def0d970c46
www.espace-citoyen.be/article/225-evolution-des-inegalites-hommes-femmes-en-europedepuis-un-siecle/
www.journee-mondiale.com/192/journee-mondiale-de-la-femme.htm
http://igvm-iefh.belgium.be/fr/calendrier/8_maart_activiteit_oxfam.jsp

Editeur Responsable : G.Grovonius - FIJWB ASBL, Rue Godefroid 20 à 5000 Namur.


Billet écrit par sylvie

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document