Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > Bien manger dans son kot, idéologie ou réalité ?

Bien manger dans son kot, idéologie ou réalité ?

Famille / Vie affective / Santé

mercredi 25 mai 2016, par ijcouvin

Rencontre avec Valentin (22 ans, étudiant en imagerie médicale), Maud (22ans, étudiante en chimie) et Thomas (22 ans, étudiant en histoire)

Qu’en pensez-vous ? Idéologie ou réalité ?

Maud : J’essaie toujours de faire de mon mieux !

Valentin : Euh, c’est possible mais pas toujours évident de mêler études, kot et bonne alimentation.

Thomas : Je ne mange pas forcément équilibré dans mon kot...

Pour quel type d’alimentation avez-vous opté ?
Valentin : Je rentre au kot chaque dimanche avec des plats préparés à la maison par maman. Elle fait en sorte que j’aie un plat pour chaque jour. Je dois juste prendre en charge mon déjeuner.

Maud : Je cuisine. Pas d’option maman pour ma part !

Thomas : Moi aussi, je cuisine ou je vais manger au restaurant de l’université...

Maud : Je ne prends pas de repas à l’unif, je ne trouve pas les plats spécialement bons.

Où faites-vous vos courses ? Magasin bio ? Supermarché ?

Maud : Je fais les courses avec mes parents le week-end pour tout ce qui concerne l’alimentation de base (eau, lait, jus, pâtes, riz...). C’est plus facile pour moi au niveau du transport, mes parents me les apportent le dimanche soir.

Thomas : Moi, j’ai opté pour le plus facile ! C’est-à-dire le supermarché le plus proche de mon kot mais qui n’est pas forcément le moins cher...

Valentin : Moi, je laisse faire maman, elle gère ça très bien ! Mis à part ce qui concerne le repas chaud, je fais mes courses à la grande surface au coin de ma rue.

Vous avez une spécialité ? Un plat que vous faites régulièrement ?

Valentin : Je profite des recettes familiales, des repas variés : viande ou poisson, des féculents et une portion de légumes.

Maud : Je cuisine régulièrement des pâtes au gorgonzola, je peux dire que c’est ma spécialité. Par contre, je ne pense pas que ce soit toujours équilibré. Je peux par exemple faire des crêpes légères au lait de soja mais les recouvrir de pâte à tartiner.

Thomas : Depuis le début de mes études, je mange beaucoup, beaucoup de pâtes. J’ai opté pour les repas faciles et rapides mais pas équilibrés non plus ! Résultat : j’ai pris 10 kilos sur les 5 dernières années.

Alors, bien manger dans son kot, c’est un mythe ou c’est possible pour vous ?

Maud : J’aimerais manger plus sainement mais la journée d’un étudiant défile à une vitesse effrénée. Les cours, l’étude, les sorties ... Tout cela prend beaucoup de temps. Même si ma volonté est de manger équilibré, cela n’est pas simple à organiser. Il faut prévoir les courses, pouvoir avoir accès à la cuisine commune un certain temps pour préparer mon repas... Toute une organisation que, j’avoue, ne pas pouvoir mettre en place régulièrement.

Thomas et Valentin : Pour nous, c’est sûr que non... En plus des repas chauds, nous grignotons beaucoup et profitons de la vie estudiantine !

Quelles bonnes habitudes pensez-vous adopter ?

Valentin : Boire plus d’eau au cours de la journée, un litre et demi au moins. Elle permet d’éliminer les déchets produits par l’organisme !

Maud : Il est conseillé de manger 5 fruits et légumes par jour ! Je pense aussi qu’il est possible de cuisiner équilibré et rapidement en utilisant le four à micro-ondes. Beaucoup de recettes sont possibles et vu que l’on ajoute moins de liquide pour cuire les aliments, ils gardent davantage leurs vitamines.

Thomas : Eviter les sucreries et privilégier les aliments plus rassasiants comme le pain gris, les pâtes ou le riz complet. J’avoue en avoir un peu assez des plats préparés alors je vais essayer de cuisiner davantage et dans la foulée, local et de saison !

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document