Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > Enceinte et à l’école

Enceinte et à l’école

Famille / Vie affective / Santé

lundi 30 mai 2016, par ijcouvin

Ton test de grossesse est positif et tu es toujours assise sur les bancs de l’école ? Tu souhaites garder l’enfant mais tu ne sais pas quels sont tes droits par rapport à ta scolarité, ta mutuelle, la prime de naissance, tes allocations familiales et celles de ton enfant... Infor Jeunes t’informe.

Démarches avant l’accouchement
Dès que tu apprends la nouvelle, informe ta famille, tes amis et ton établissement scolaire. Bon à savoir : le fait d’être enceinte ne peut être un motif d’exclusion ou de refus d’inscription.

Tes droits : Pour garder des allocations familiales, tu dois prester un minimum 17 heures par semaines dans l’enseignement secondaire et 27 crédits par année en supérieur.

Tes devoirs : en cas d’absence pendant les horaires d’école, il te faut un justificatif type certificat médical.

Si tu n’as pas de certificat médical, tu pourras justifier ton absence par un autre moyen, les écoles acceptent en général 8 à 16 demi-jours d’absence justifiée (par un mot des parents par exemple), renseigne toi dans le ROI de ton école ! Si ton école est au courant de la grossesse, elle sera peut-être plus tolérante concernant ce quota, n’oublie donc pas d’en avertir au préalable ton établissement scolaire !

Si tu ne sais pas justifier ton absence, elle sera décomptée des 20 demi-jours d’absence injustifiés. Au-delà, tu risques de perdre la qualité d’élève régulière et donc de rater ton année.

L’allocation de naissance
A partir du 6e mois de la grossesse, tu peux faire la demande pour obtenir une allocation de naissance. En tant qu’étudiante, tu dois introduire cette demande auprès du bureau provincial auquel se rattache ton domicile. L’allocation de naissance peut être payée à partir du 8e mois et jusqu’à 5 ans après la naissance. Le montant de l’allocation s’élève :
◦ pour un premier enfant du père ou de la mère ou enfants multiples (jumeaux, quintuplés) à 1.223,11€ ;
◦ dans les autres cas, elle est de 920,25€.

Choisir un milieu d’accueil pour bébé
Il faut t’y prendre des mois à l’avance car les places sont chères, les listes d’attente sont longues ! Deux possibilités s’offrent à toi, soit mettre l’enfant dans un milieu d’accueil contrôlé et subsidié par l’ONE (ex : crèche, accueillante conventionnée, etc.) ou dans un milieu d’accueil contrôlé mais pas subsidié par l’ONE (maison d’enfants ou accueillante autonome). Prends le temps de chercher une solution qui répond le mieux à vos besoins (l’ambiance, le prix, l’encadrement, la distance, etc.)

Après la naissance ?
Quelques démarches doivent être effectuées :
◦ Rends-toi à l’administration communale du lieu de naissance dans les 15 jours qui suivent afin de déclarer ton enfant. Le papa peut se joindre à toi ou y aller seul également. Le certificat de naissance (remis à l’hôpital) et votre carte d’identité seront nécessaires ;
◦ Informe ton établissement scolaire ;
◦ Informe ta mutuelle dans les plus brefs délais pour que ton enfant soit repris comme personne à charge et soit couvert ;
◦ Informe ta caisse d’allocations familiales, c’est le papa qui ouvre le droit (sauf s’il ne travaille pas, cela peut être un grand-parent, un oncle qui fait partie du ménage).

Les allocations seront perçues à partir du premier jour du mois qui suit la naissance.

Primes et aides à la naissance : certaines communes, mutuelles, syndicats ou banques octroient une indemnité de naissance ou des cadeaux, renseigne-toi directement auprès de ces organismes.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document