Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > Envie d’être...Conducteur d’engins agricoles

Envie d’être...Conducteur d’engins agricoles

Envie d’être

lundi 9 décembre 2013, par Infor Jeunes Couvin

Prénom : Etienne
Age : 48 ans
Chauffeur de machines agricoles et mécanicien dans l’entreprise familiale.

En quoi consiste votre profession ?
Notre entreprise est spécialisée dans la récolte du maïs. Notre métier consiste à venir en aide aux agriculteurs pour ce type de travail. Nous sommes également amenés à effectuer des réparations diverses sur les engins et le matériel agricoles. Les agriculteurs peuvent donc faire appel à nous. Les réparations se réalisent au sein de notre atelier. Il est également primordial d’entretenir constamment le matériel.

Comment êtes-vous devenu conducteur d’engins agricoles ?
J’ai toujours vécu dans ce milieu. En effet, c’est mon père qui a fondé cette entreprise. De ce fait, je suis tombé dedans quand j’étais petit. Il s’agit d’une entreprise familiale, ce qui est un grand avantage. Si c’était à refaire, je referais exactement la même chose, ce métier est une véritable vocation pour moi.

Quels sont les aspects positifs et les aspects négatifs de votre métier ?
Parmi les points positifs, je citerai la fierté du travail que l’on fourni. En effet, nous contribuons au bon fonctionnement des machines et cela se voit dans le travail au quotidien. Nous devons aussi nous adapter au nouveau matériel et le tester. Cela nous permet d’évoluer dans notre travail. Nous avons également la chance de
construire nos machines dans nos propres ateliers. Les points négatifs sont que nous sommes tributaires du temps, nous n’avons donc pas
vraiment d’horaire fixe et nous devons parfois travailler de nuit. Je dirais aussi que la réparation des machines n’est pas le côté le plus agréable du métier

Quels conseils donneriez-vous à un jeune qui se lancerait dans ce métier ?
Pour se lancer dans un tel métier, il faut être passionné. Il faut également avoir conscience que c’est un métier où il faut s’investir à fond, savoir gérer des horaires différents et travailler en extérieur.

.....Plus encore
Pour devenir conducteur d’engins égricoles, il y a plusieurs formations possibles :
- Dans le secondaire en technique de qualification option agriculture à partir de la
3ème.
- En promotion sociale en option agronomie - option techniques et gestions agricoles.
Il faut au minimum avoir son permis poids lourd (www.goca.be).
Avoir des connaissances dans la mécanique est un atout.
www.inforjeunes.be

Ed. resp. : Bernard Antoin - Infor Jeunes asbl - Rue Saint-Martin, 4-6

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document