Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > Envie d’être....Conseillèr-référent au Forem

Envie d’être....Conseillèr-référent au Forem

Travail / Emploi Formation

vendredi 27 février 2015, par Infor Jeunes Couvin

Prénom : Mari-Christine
Age : 59 ans
Profession : Conseillère référente au Forem

En quoi consiste votre profession ?
La première des fonctions est d’accueillir le demandeur d’emploi ; établir une certaine "connexion", une confiance. Il faut pouvoir écouter pour mieux guider. On répond à toutes les questions concernant la recherche d’emploi. On travaille le CV et la lettre de motivation. On explique les différentes techniques de recherches d’emploi comme comment explorer le site Internet de la façon la plus efficace possible. Il s’agit vraiment d’un accompagnement individuel, lors duquel on avance dans la mise en place de l’organisation d’une recherche d’emploi. Tout fonctionne par rendez-vous. J’en ai 5 à 6 par jour et chaque rendez-vous dure plus ou moins 1heure. Ensemble, on liste un certain nombre de recherches. L’accompagnement peut durer plusieurs mois, selon une libre appréciation qu’il faut néanmoins toujours justifier auprès de l’Onem. Je rencontre des personnes très différentes. Certaines sont hyper motivées et n’ont besoin que de combler de toutes petites lacunes ou approfondir un peu leur recherche. Pour d’autres, tout est encore à faire et il y a donc plus d’obligations. Evidemment, on ne peut pas tout faire à leur place. Le but est de leur rendre leur
responsabilité. On les met au courant des sanctions qu’elles risquent auprès de l’Onem.

Comment êtes-vous devenue conseillère au Forem ?
Cela fait 32 ans que je travaille au Forem. J’ai commencé au bas de l’échelle. C’était purement administratif et j’ai été saturée. Je voulais avancer plus en profondeur avec les demandeurs d’emploi. J’ai eu la chance à l’époque de pouvoir suivre une formation qui consistait à travailler l’écoute et l’empathie et gérer l’agressivité ou encore le
handicap. Je n’avais pas fait d’autres études que du secrétariat et de la comptabilité mais j’ai toujours aimé le social.

Quels sont les aspects négatifs et positifs de votre métier ?
Ce que je préfère dans ce métier c’est connaitre les gens. Je ne me lasse pas de "l’humain". Il y a aussi le partage avec l’équipe, des collègues qui sont devenus des amis. A nouveau, pouvoir aider les autres, les écouter, gagner leur confiance et les voir trouver leur propre chemin aussi, tout cela est positif ! Malheureusement, rien n’est
jamais acquis au Forem. En effet, chaque jour la politique, les lois peuvent changer et il faut dès lors pouvoir suivre et s’adapter. Le côté le plus pesant est l’administratif ; devoir justifier tout ce que l’on a dit et pourquoi à une personne, en permanence. Enfin, il peut y avoir un peu de déception aussi par rapport aux personnes qui ne saisissent pas l’aide qu’on leur propose.

Quels conseils donneriez-vous à un jeunes qui se lance dans ce métier ?
Je donnerais 3 grands conseils :
- savoir écouter sans juger ;
- être capable d’accepter des changements ;
- avoir un côté "social".

....Plus encore
Salaire : entre 1400 et 1600 euros nets par mois au début.
Pour tout autre renseignement, contacte Infor Jeunes via www.inforjeunes.be

E.R. : M-P Van Dooren, FIJWB asbl, Rue Godefroid, 20 à 5000 Namur

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document