Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > Envie d’être...surveillante scolaire !

Envie d’être...surveillante scolaire !

Formation Enseignements / Formations

lundi 7 septembre 2015, par Infor Jeunes Couvin

Découvrez l’interview d’Audrey, 28 ans, accueillante extra scolaire.
Audrey - 28 ans - Accueillante extra scolaire

En quoi consiste votre profession ?
Il s’agit d’encadrer les élèves durant leur temps libre au cours d’une journée scolaire. Il y a différentes pauses. T out d’abord, le matin avant les cours. Je dois donc être présente à l’école à 7h. On se répartit les groupes entre surveillant(e)s. On accueille les enfants et, pour ma part, les maternelles. Je leur lis des histoires ou leur propose des jeux de société. Ensuite, il y a le temps de midi entre 12h et 13h. Là, je surveille
surtout les grands (de la 4ème à 6ème primaire). Enfin, il y a la dernière pause entre 15h30 et 18h. Nous organisons d’office une période d’étude, c’est-à-dire pour les devoirs, entre 15h30 et 17h. Puis nous réunissons tout le monde pour une activité en commun. Il n’y a que le vendredi où nous ne nous occupons pas des devoirs, afin de laisser souffler les enfants aussi. A la place, nous avons instauré un atelier de danse : la zumba. Nous travaillons aussi les mercredis après-midi. Concrètement, mon rôle est donc de proposer des animations variées comme des jeux, des activités de chants, de bricolages ou encore des visites culturelles (bibliothèque, musée, etc.). C’est ce qui différencie l’accueil extra-scolaire de la garderie. Nous ne sommes pas là juste "pour surveiller"

Comment êtes vous devenue accueillante ?
Après mes études rénovées (secondaires), je voulais faire institutrice primaire mais j’hésitais à rechercher du boulot. J’étais inscrite à l’école mais, la veille de la rentrée, on m’a proposé un job à l’athénée royal de ma région ! J’avais 18 ans et j’ai accepté tout de suite. J’ai été engagée en tant qu’aide administrative pour 1 an. J’ai eu l’occasion, dans ce cadre, d’accompagner des élèves lors de leur voyage de fin d’année. L’année suivante, j’ai accompagné un enfant handicapé en classe, chaque
jour. L’école m’a alors proposé une formation de base en accueillante extra-scolaire, à ses frais. Cela s’organisait en 120 heures, durant les congés scolaires.Grâce à cela, le poste a été ouvert et j’ai eu mon premier contrat d’animatrice extrascolaire.

Quels sont les aspects positifs et négatifs de votre profession ?
Le côté humain est un des aspects les plus positifs de mon travail. Les enfants m’apportent énormément ; j’essaie aussi de me mettre à leur place car ils passent parfois de longues journées à l’école et on essaie qu’ils en profitent de la meilleure façon. Et ils me le rendent bien ! Le contact avec les parents est très chouette
également et c’est plaisant de pouvoir faire des échanges de bons procédés (recettes, chansonniers, etc.). Des liens se créent et on garde souvent le contact en-dehors de l’école. C’est une responsabilité d’être en charge des enfants, ce qui est valorisant mais parfois stressant tout de même. Côté négatif, ce n’est pas un métier
assez valorisé : c’est dur d’obtenir un contrat car les démarches sont lourdes et compliquées à faire aussi pour les écoles. Donc beaucoup passent par les ALE et fonctionnent avec ce système (chèques ALE pour x heures de travailun peu comme les titres services). Cela prend également du temps pour les préparations d’activités et les autorisations à obtenir .

Quels conseils donneriez vous à un jeune qui se lancerait dans ce métier ?
Je lui dirais qu’il faut vraiment être passionné(e) pour profiter un maximum des enfants et des activités. C’est super important de savoir déterminer les règles, fixer les limites auprès d’eux et établir un lien de confiance. Chacun doit se sentir écouté.
Je pense que pour s’épanouir pleinement dans ce métier, il faut de la motivation, de
l’imagination et, surtout, de la patience.

....Plus encore
Pour tout autre renseignement, contacte Infor Jeunes via www.inforjeunes.be

E. R. : M.-P . Van Dooren - FIJWB asbl rue Godefroid, 20 à 5000 Namur

Un message, un commentaire ?

  • par Ahajjam Bilal

    20 juin 2016 02:36
    Envie d’être...surveillante scolaire !

    Bonjour,

    Je m’appelle Ahajjam Bilal. Je m’aimerai fortement travailler au sein de votre établissement.Je suis une personne très sérieuse dans mon travail et motivée. Le bon contacte avec les enfants est un atout que j’ai toujours disposé et pour développer celui-ci , je me suis dirigé vers des études de sciences sociales éducatives lors de mes études de secondaire. J’espère vraiment être pris. Vous ne serez pas déçu de mes compétences.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document