Accueil > VITE LU ( l’info en quelques lignes) > L’étudiant finançable

L’étudiant finançable

Enseignement de plein exercice Enseignements / Formations

jeudi 18 janvier 2018, par ijcouvin

Depuis l’année académique 2014-2015 et l’application du décret « paysage », de nouvelles règles pour pouvoir être accepté(e) lors de l’inscription à des études supérieures sont entrées en vigueur. Infor Jeunes te tient au courant des changements et des dernières interprétations du décret concernant les critères de finançabilité.

La finançabilité, qu’est-ce que c’est ?
Les établissements de l’enseignement supérieur (Hautes Ecoles, Universités et Ecoles Supérieurs) reçoivent un subside de la part de la Communauté française pour chaque étudiant inscrit qui répond à certains critères.
Si tu ne remplis pas l’un de ceux-ci, l’établissement peut refuser ton inscription. En effet, en l’absence d’un subside pour financer ta formation, il devrait puiser dans ses fonds propres.
Le décret paysage ne parle plus d’échec ou de réussite des années mais plutôt de validation des crédits. Chaque cours équivaut à un certain nombre de crédits qui sont crédités s’ils sont réussis avec 10/20 ou plus.


Quels sont les critères pour être finançable ?
Tu seras considéré(e) comme finançable si tu remplis au moins un des critères suivants :
1. Le jour de ta demande, on regarde si au cours des 5 années académiques précédentes, tu ne t’es pas inscrit(e) deux fois dans la même année aux mêmes études. Il existe une exception pour les inscriptions en 1ère BA : une troisième inscription peut se faire si tu te réorientes.

2. Tu as validé 75% de ton Programme Annuel de l’Etudiant (PAE) de l’année académique précédente (ce qui représente 45/60 crédits dans un cursus classique).

3. Tu as validé au moins la moitié des crédits qui étaient inscrits à ton PAE sur l’ensemble des trois années académiques précédentes. On ne tient pas compte de la 1ère année si elle est défavorable.

Exemple : tu as réussi 11 crédits sur 36 en 1ère BAC de médecine. Ensuite, 20 crédits sur 60, toujours en 1ère bac médecine. Et enfin 30 crédits sur 30 en 1ère année de sciences dentaires. Tu as un total sur les trois dernières années de 28+20+30= 61/126. Tu n’as pas la moitié des crédits validés, ton inscription pourra être refusée. Mais si on ne tient pas compte de ta 1ère année tu as réussi 50/90 crédits. Ton inscription ne pourra pas être refusée.

4. Tu ne t’es pas encore réorienté(e) une seule fois au cours des 5 années académiques précédentes, et tu comptes le faire lors de ta prochaine inscription.


Attention, quelques règles...
Si au cours des 5 années précédentes tu as tenté un concours à l’étranger, le décret prévoit qu’on comptabilise cette année-là comme étant ratée, donc 0/60. Si tu as voyagé un an, il te sera demandé de justifier ton année et surtout de démontrer que tu n’as pas suivi de formation à l’étranger.
Si tu as entamé des études avant l’année académique 2014-2015, la comptabilisation des crédits se fait comme ceci : 0/60 pour les années ratées, 60/60 pour les années réussies.
Précisons également qu’une réorientation signifie que tu t’inscris dans un cursus dont l’intitulé ne correspond pas à celui dans lequel tu étais inscrit(e) précédemment. Ex : passer du type long au type court est une réorientation même si c’est dans le même domaine ou une inscription à l’université en sciences de l’informatique puis une inscription en bachelier professionnalisant en informatique.
Si tu n’es pas finançable…
Dans le cas où tu ne remplis pas les conditions, tu peux toujours demander une inscription sur dérogation à l’établissement de ton choix. Il te sera généralement demandé de démontrer ta motivation.

Plus d’infos :
www.inforjeunes.be
www.FEF.be

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Ajouter un document